Informations

Retour à la liste
08 octobre 2017

Malaise dans un Monoprix de Seine-Saint-Denis après le suicide d’un salarié

Un employé de 54 ans s’est jeté jeudi dans le vide depuis le troisième étage du magasin de la rue de la Résistance, à Raincy (Seine-Saint-Denis).

Le drame s’est noué jeudi matin vers 7h20, environ une heure avant l’ouverture du Monoprix de la rue de la Résistance au Raincy (Seine-Saint-Denis). D’après les éléments d’enquête toujours en cours, Alain, un employé du magasin âgé de 54 ans, a sauté du troisième étage du magasin, au dernier niveau de la réserve, en empruntant une porte d’accès pompiers.


Il est décédé après être tombé sur la chaussée. «J’ai vu le corps sur le trottoir, raconte Saber Hamrouni, qui tient le primeur d’en face. La police puis les pompiers sont arrivés et ont tenté de le sauver, en vain.» Le magasin est resté fermé jusqu’à 11 heures. Aucune lettre d’explication n’a été retrouvée. La direction de l’enseigne de grande distribution indique que le quinquagénaire «avait 34 ans d’ancienneté dans l’entreprise», et le décrit comme une «personne qu’on savait fragile». Une information confirmée par une de ses collègues : «C’était un Monsieur très faible de caractère», témoigne Sarah *, les larmes aux yeux, qui immédiatement pointe du doigt les conditions de travail au sein du supermarché qui avant s’appelait Prisunic. «A partir du moment où on a été racheté par Monoprix, beaucoup de choses ont changé, indique-t-elle. Personnel non remplacé, pression sur les salariés, problèmes sur les paies…». «Le magasin du Raincy est compliqué depuis des années», renchérit José Mendes, délégué syndical central CGT Monoprix.

 

 


La direction de Monoprix est tombée des nues suite à ces accusations. «L’ambiance de travail est très agréable, le climat est bon, surtout depuis l’arrivée de la nouvelle directrice au mois d’avril», indique l’enseigne, tout en précisant que des contrôles seront effectués «pour vérifier le respect des rythmes de travail». Une cellule d’écoute a par ailleurs été mise en place pour les salariés jusqu’à ce samedi inclus.

* Le prénom a été changé

 

 

Retour à la liste