Avis des Magasins

nous avons mis en place cette nouvelle rubrique, que vous pourrez alimenter avec

" les avis que vous donnez à vos directions magasin"

  Ceci permettra à tous de voir ce qui se passe dans les autres magasins

et vous aidera à rédiger vos avis.

Serons également archivés les avis du CCE.

Donc envoyez-les nous à :   polecommunicationcgt@free.fr 

 

AVIS DU CCE

DECLARATION DES ELUS CGT AU CCE DCF SUR LE PRINCIPE DE DECAPITALISATION DES SURFACES DE VENTE AU SEIN DES HYPERMARCHES GEANT CASINO AINSI QUEZ SUR LES MODALITES DE DEPLOIEMENT ET D’ACCOMPAGNEMENT.

Les élus CGT au CCE DCF  prennent acte de la présentation du principe de décapitalisation des surfaces de vente au sein des hypermarchés Géant Casino, ainsi que sur les modalités de déploiement et d’accompagnement.

Alors que la Direction justifie ce principe par une réduction des charges d’exploitation nous dénonçons une destruction progressive de notre outil de travail.

De plus la Direction n’est pas en mesure de nous expliquer les modalités de déploiement en expliquant qu’il s’agit justement d’une consultation sur un principe, et qu’à ce jour il n’existe aucun projet précis de décapitalisation.

Les modalités d’accompagnement misent en place, comme dans les projets précédents, n’aboutissent pas à une véritable évolution des salariés concernés qui ne bénéficient pas d’une formation adaptée.

Ce principe de décapitalisation des surfaces de vente est avant tout une mesure d’économie pour le Groupe sans tenir compte de l’impact sur l’humain. L’ensemble des salariés des hypermarchés expriment une véritable inquiétude quant au devenir de leur emploi et du peu de crédit qu’accorde la Direction au format de l’hypermarché.

Les décisions de mise en œuvre de ce projet ont déjà été prisent par la direction, et ce projet n’est pas susceptible de modifications et ôte toutes prérogatives dévolues au CCE.

Au vu de tous ces éléments, les élus CGT au CCE DCF, ne participeront pas au vote, et n’émettront pas d’avis, aujourd’hui.

 


 

DECLARATION DES ELUS CGT AU CCE DCF SUR LE PROJET DE MISE EN PLACE DU NOUVEAU DISPOSITF D’ENCAISSEMENT DES PRODUITS TECHNIQUES AU SEIN DES HYPERMARCHES GEANT CASINO.

La Direction nous consulte aujourd’hui sur le projet de mise en place du nouveau dispositif d’encaissement des produits techniques au sein des hypermarchés Géant Casino en prétextant une simplification du parcours client la Direction vise une nouvelle fois une réduction de la masse salariale qui aura forcément des conséquences néfastes sur les conditions de travail qui engendrera du stress du mal être au travail et par conséquent des risques psychosociaux.

La suppression progressive des offres de service contribue à la baisse du chiffre d’affaire des hypermarchés, l’automatisation à outrance a pour seul but le gain de productivité.

Ce projet laisse supposer une suppression totale des produits techniques à cours terme, La Direction se sépare des rayons dont l’exploitation exige du personnel afin de réduire les coûts.

Nos inquiétudes se portent sur le devenir des 21O salariés concernés par ce projet,.

La Direction est aveugle et sourde devant l’insatisfaction grandissante de nos clients que l’ensemble des élus au CCE dénoncent régulièrement.

Pour toutes ses raisons les élus CGT au CCE DCF donneront un avis défavorable à ce projet.

 


 

AVIS DES ELUS CGT AU CCE SUR LE BILAN DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

De janvier a fin juin 2012

Comme toujours, nous remarquons que la formation et majoritairement réservée à l’encadrement.

Dans les hypers et supers, uniquement 27% des heures de formation sont pour les employés

             Sachant que ceux - ci représentent plus de  87% des salariés.

A la proximité, seulement 4% des employés ont bénéficié d une action de formation, et chez les gérants, plus de la moitié des heures a été utilisé pour la formation découverte initiale

                        ( première année d ouverture ) .

Au vu des exigences d’adaptation des emplois et des qualifications posées par la rapidité des évolutions techniques , technologiques , organisationnelles et des conséquences des mutations économiques actuelles , la formation professionnelle constitue aujourd’hui une priorité .

Les élus CGT au CCE revendiquent un droit à la formation, et que l’ensemble

des savoir acquis par ce biais ou par l’expérience soit reconnu, validé et valorisé par les gestionnaires de Casino France.

En conséquence, les élus CGT donneront un avis défavorable.

 


 

DECLARATION DES  ELUS CGT GERANTS NON SALARIES AU CCE DCF

SUR LE PROJET D’EVOLUTION DE L’ORGANISATION OPERATIONNELLE DE LA BRANCHE PROXIMITE.

Les représentants élus C.G.T. des gérants non salariés ont analysé de très prêt la proposition de réorganisation de la branche proximité et plus particulièrement au niveau des intégrés.

Nous nous souvenons très bien lors d’un précédent C.C.E. où la direction nous expliquait tout l’intérêt de passer de cinq régions comme nous l’étions à l’époque à sept régions comme aujourd’hui. La proposition de sept régions au lieu de cinq avait pour but d’avoir plus de moyens humains, plus de disponibilité du service commercial auprès des gérants pour la relance commerciale des magasins, accélérer les réimplantations et modernisations de ceux-ci, etc…etc…etc…

Aujourd’hui, avec le recul, nous pouvons faire une analyse réelle de la situation et se rendre compte que rien de tout cela ne correspond et que la réalité est tout autre :                                                            _ Concernant la politique commerciale nous avons pu observer l’abandon de pratiquement toutes les offres promotionnelles, une augmentation des prix d’environ 30%, abandon de la communication, abandon de la carte fidélité, Cdiscount toujours en panne etc…etc….                                                  Concernant le service commercial, là aussi grande déception, ils ne font que de l’administratif avec beaucoup de retard car manque de moyens. Ils ont plutôt fait les réimplantations des magasins COOP d’Alsace que des petits Casino, le plan élan 2012 (500 magasins rénovés) a été stoppé avant de commencer, le service commercial est transformé en service technique dans des conditions difficiles etc…etc…

Alors aujourd’hui vouloir nous remettre à nouveau en cinq régions au lieu de sept prouve bien que nous avions à l’époque eu raison de donner un avis défavorable.

C’est après toutes ces expériences malheureuses que nous sommes bien fondés à donner aujourd’hui un avis défavorable sur un projet qui ne donne aucune perception d’amélioration de notre réseau.

Les élus C.G.T. des gérants non salariés. 




 

Déclaration cgt cce dcf avril 2012 sur le projet de réorganisation de la branche proximité.pdf

Déclaration cgt cce dcf avril 2012 sur le projet d'évolution des boutiques photo.pdf

Déclaration cgt cce dcf du avril 2012 sur le bilan social 2011.pdf

Déclaration cgt cce dcf sur lgalité hommes-femmes.pdf

Déclaration cgt cce dcf sur le plan de formation professionnelle avril 2012.pdf

Déclaration cgt cce dcf sur le projet avenant interressement et participation.pdf

Déclaration cgt sur campus 2012.pdf

 

 


AVIS DU CE, CHSCT, CSE

              Thème « réduction des poly expositions aux facteurs de pénibilité » page 1

Concernant le groupe casino : tous les métiers, page 1/3

Sur les points suivants :

1°« Favoriser le recours à la formation et/ou à la sensibilisation en terme de prévention type gestes et postures, « activité physique »…Ces actions seront réalisées en présentiel ou en e-learning.

Notre avis:

La formation gestes et postures est obligatoire (art. R4141-3 et suivants, R 4541-7 et 8). Commençons, dans le groupe Casino a respecter ces textes au lieu d’inviter à « favoriser et à sensibiliser »

2° Il est également précisé que cette formation peut se faire en e-learning.

Notre avis :

Ce type de formation ne peut se faire à distance. D’ailleurs cela est précisé dans l’article R 4541-8 « au cours de cette formation essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont informés sur les gestes et postures à adopter pour accomplir en sécurité les manutentions manuelles » Et repris dans le document groupe que l’on donne a signer aux salariés dés qu’ils ont suivi cette  formation OBLIGATOIRE.

3° la déclinaison par société peut varier, par exemple :

-Formation Prévention des Risques liés à l’Activité  Physique (PRAP) pour Easydis : mise en place d’une formation théorique et pratique.

Notre avis :

PRAP est la nouvelle appellation de GESTES et POSTURES depuis quelques années. Donc tous les salariés des différents corps de métiers doivent suivre cette formation. Bien évidemment elle doit être adaptée aux spécificités du métier, exemple : on insistera plus sur la formation des appareils de levage dans les entrepôts.

En conclusion :

Aucune démarche de prévention n’aboutira si l’on ne prend pas en compte l’organisation du travail dans son ensemble :

« S’attaquer au problème des postures oblige à s’interroger sur les caractéristiques de la population, sur les dimensions du poste, mais aussi sur le travail lui-même, ses exigences, ses contraintes et les conditions de son exécution. On n’adopte pas telle et telle posture simplement parce qu’on est grand ou petit, ou parce que le poste de travail est trop haut ou trop bas. On se tient d’une certaine façon parce qu’avant toute chose on a une tâche à effectuée, que celle-ci détermine une série de gestes à faire, nécessite de porter un regard à tel endroit, de percevoir tel détail, d’exercer un effort et de déplacer son corps dans telle direction. Tout cela monter  que le problème des postures est plus complexe qu’il n’y parait à première vue. Il dépasse (et de beaucoup) la volonté de l’individu à adopter la bonne posture (ou sa volonté à prendre la mauvaise !). Il dépasse aussi l’argument commercial du « siège ergonomique ». La posture, ce n’est pas qu’un problème de confort de siège ou de hauteur de dossier. Un problème de posture ne peut s’envisager indépendamment du travail à effectuer, (INRS)

(Voir documents joints sur la formation obligatoire et la formation PRAP)

Concernant les supermarchés : employés, managers, commercial secteur marée, page 1/3 :

Mettre en place des tests au secteur marée de faux mur de glace.

Notre avis:

Ok pour des tests et à les développer sur les hyper également. Cependant, il faut s’interroger sur la fatigue physique que représente la mise en place de la glace, à la pelle, tous les matins.

Il existe des machines « a projection », des bacs à fond amovible, qui remonte au fur et a mesure qu’on les vides. Ce sont des pistes à suivre. De même que dans les magasins, les directeurs pourraient être invités à organiser se travail avec 2 salariés.

Concernant hypermarchés et supermarchés, tous les métiers, page 2/3 :

1° Prendre en compte la sécurité au travail et l’amélioration de CT lors de toutes rénovations………………………………………………………………………

Notre avis :

Que fait-on en l’absence de projet de rénovation ou autre. Cela revient au problème du changement des sièges de caisse si l’employeur ne le met jamais au budget.

Concernant Hypermarchés/supermarchés, employé/manager commercial, page 2/3 :

Auditer les matériels……………PIRL (tabouret autobloquant), transpalette à Haute levée, chariot 2 ponts, genouillères.

Notre avis

Tous ces matériels sont des aides à la manutention manuelle, ils ne la remplacent pas. Les escabeaux, tabourets autobloquants ne sont pas sécurisant car ils ne sont pas pourvu d’anti chute. Les THL sont en nombre insuffisant dans les établissements, la CARSAT  ne les impose, pour l’instant, que sur les rayons F.L et Liquide.

Définition de la manutention manuelle :

« Toutes opérations de transport ou de soutien d’une charge dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement exige l’effort physique d’un ou de plusieurs travailleurs (INRS). »

Le problème du poids réellement soulevé, manuellement,  pour la mise en rayon ou dans les opérations de facing, d’inventaire, n’est pas pris en compte. C’est pourtant là que se situe la vraie pénibilité au travail.

Etre à genoux n’est douloureux que pour les genoux. Cela impose des douleurs au dos (lombaires et cervicales) et au poignet sur lequel on s’appui. La genouillère ne répondra pas à la totalité de cette posture contraignante.

Thème « amélioration des conditions de travail, notamment au plan organisationnel

Groupe Casino : tous les métiers

Mise en place d’un comité transversal (Cap Ergo’)……………………………………………

Notre avis :

Intégrer les IRP dans ce comité.

Concernant Groupe Casino, tous les métiers (page 2/3) :

Déployer un nouveau module accueil sécurité à destination des nouveaux collaborateurs.

Notre avis :

Et a destination des « anciens » collaborateurs. Car, dans beaucoup d’établissement les salariés ne suivent pas la formation obligatoire ou la suive de manière « tronquée » et donc n’ont  pas reçu ce module.

Concernant les hyper/supers, employés, manager commercial secteur caisse, page 3/3 :

Re sensibilisé les collaborateurs à la R440.

Notre avis:

La procédure de – 8kg est insuffisante. Il faut penser à l’organisation du travail (modulation, pause prise en fin de séquence du travail, à la conception du poste et à la charge mentale. Déployer également les îlots de caisse.

Concernant les écrans tactiles, ils ne sont pas disposés de la même manière dans tous les établissements. D’où l’importance d’une étude ergonomique et l’écoute des salariés concernés avant cette mise en place.

Jamais il n’est question dans le discours de la direction de T.M.S ou de R.P.S…. Il est difficile de se reconnaitre dans un éventuel accord qui ne prendrait pas en compte ces deux thèmes.

        Thème « maintien en activité des salariés exposés aux facteurs de pénibilité »

Concernant Groupe Casino, tous les métiers, page 1/1 :

Sur l’anticipation de la reprise au travail pour une absence de plus de trois mois.

Notre avis :

Concerne tous les salariés car tous sont exposés aux facteurs de pénibilité. C’est une intrusion dans la relation du patient et son médecin traitant. Cela peut être très mal vécu par le salarié. Cette démarche peut aboutir à l’inaptitude à tous postes et donc à la perte d’emploi.

                    Michel RIEUX et DominiqueGIOVANNANGELI